Le forum des Old-timer et passionnés du Wild West.
 
PortailPortail  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Vaisselle émaillée.

Aller en bas 
AuteurMessage
Mac Lean

avatar

Messages : 182
Date d'inscription : 14/12/2011
Age : 70
Localisation : Haguenau; Alsace;67

MessageSujet: Vaisselle émaillée.   Jeu 30 Aoû - 11:11

Salut à tous! vous qui savez tout ,ou presque,est ce que quelqu'un peut me dire à quel date était fabriquée la vaisselle en métal émaillé qu'on utilise dans la reconstitution Old West? d'avance ,Merci,Mac Lean.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
www.macleanstory.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://www.macleanstory.fr
LLOYD
Acme
Acme
avatar

Messages : 2042
Date d'inscription : 26/12/2011
Age : 54
Localisation : Robin Springs

MessageSujet: Re: Vaisselle émaillée.   Jeu 30 Aoû - 15:47

Éternel sujet épineux !!!

Là tout ce qui est sur ta table, tu peu le mettre au stand de tir, à moins que tu reconstitue une période de 1910 à 1940 ???
Les brevets de ce type d'émaillage date de 1905!

L'émaillage nécessite une monté en température des matériaux ( acier ou fonte ) d'environ 800°, ce qui implique l'utilisation de four fiable et performant!

La technique des métaux émaillés date d'env 1800!

Les premiers brevets date de 1846 concernant uniquement l'émaillage interne de quelques types de récipients, pots ou casserole ( appliqué sur des matériaux épais ),

L'émaillage qui concerne notre période serai celui appelé "Graniteware", les premiers brevets date de 1874/1876 sur le principe:

En raison de la présence de l'acide de l'émail, une oxydation de la base métallique s'effectue librement pendant le processus de séchage, et apparaissant dans et à travers l'émail sous forme de taches rougeâtres. Cela provoque l'émail, quand il est finalement formé, de la manière habituelle, par cuisson de la céramique dans le four, et prend l'aspect marbré souhaité. par la raison de cette oxydation, également, l'
émail est amené à pénétrer dans les pores de la fonte, et à devenir plus intimement incorporé avec lui le métal, ce qui rend l'émail plus durable. "


Là encore ce procédé est appliqué sur des gamelles et non des assiettes ou des quarts!

Tout ces procédés on seulement été au point vers la fin des années 80, sur des épaisseurs d'acier de 0.5 à 0.8 mm, permettant ainsi de produire assiettes, quarts et autre ustensiles de cuisine!
Là encore la qualité de l'émail était grossière! Aussi les formes actuelles des pièces émaillées sont différentes de celles du 19éme, taille des bords roulés, épaisseur, etc....

Depuis des années, on se bagarre avec quelques Compadres, dans le cadre de certains camps ( dit pointu ) pour qu'il ni est plus ces cochonneries de quarts ou assiettes émaillés modernes, peine perdu, tout doucement cela revient sous prétexte que le fer blanc dénature le gout, que ça rouille, que c'est chiant à nettoyer ,etc............
En reconstitution le choix n'est pas grand, soit on utilise du fer blanc, de l'acier ou du bois, et éventuellement du verre et de la porcelaine ancienne, en fonction du type de reconstitution et de l'époque........

Après chacun fait bien comme il veut!

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
LLOYD

The craftsman is known by his work....
http://www.p-l-m-brand-saddlery.com/

Revenir en haut Aller en bas
http://www.p-l-m-brand-saddlery.com/
Mac Lean

avatar

Messages : 182
Date d'inscription : 14/12/2011
Age : 70
Localisation : Haguenau; Alsace;67

MessageSujet: Re: Vaisselle émaillée.   Jeu 30 Aoû - 15:59

je te remercie pour toutes ces infos. Si j'ai bien comprisles bassinnes et les "brocs' à eau ça passe,mais pas la vaisselle (assiettes ,quarts).j'ai pendant longtemps utilisé des assiettes en fayence et des verres en "verre".devant la "casse " j'ai capitulé...
Aux rendez vous français on voit quand même pas mal de cette vaisselle émaillée,donc c'est "toléré"...si je viens vous voir,j'ai encore de la porcelaine et de l'etaim ou du verre pour le pinard.En tout cas merci de t'ètre penché sur ma question. Mac.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
www.macleanstory.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://www.macleanstory.fr
minartwest
Marshal
Marshal
avatar

Messages : 1562
Date d'inscription : 04/03/2012
Age : 61
Localisation : HERSTAL(Belgique)

MessageSujet: Re: Vaisselle émaillée.   Jeu 30 Aoû - 16:17

J'ai trouvé ceci sur un forum américain

Forum
Military Civil War Reenacting
Clothing, Equipment & How To
enamel plates

Traduction du texte de l'un de leurs membre :
"J'ai fait quelques recherches sur la porcelaine bordée en fonte et émail . Alors que certains de mes informations proviennent de sources secondaires, ces sources ont été annotés avec les sources primaires.

Voici un résumé de ce que j'ai trouvé. La fonte émaillée est venue en premier et vous donne l'arrière-plan sur l'émaillage. j'ai inclus des informations du processus anglais, mais ça ne comprend pas le processus d'émaillage français antérieure sur les batteries de cuisine.

Le livre d'Andrew Ure, "Encyclopedia of Arts, Manufactures and Mines" (1864) pour des informations sur l'émaillage. Il a couvert le processus d'émaillage dans son ensemble et fait également une section sur les ustensiles en fonte émaillée creux. Il a déclaré que le processus a été breveté en 1799 (en Angleterre) par le Dr Samuel Sandy Hickling . Il a décrit l'ensemble du processus. Ure a poursuivi en décrivant un nouveau brevet anglais accordé à Thomas et Charles Clark le 25 mai 1839 pour l'émaillage des surfaces intérieures des pots et des casseroles en fer. Un autre brevet sur l'émaillage a été accordé à M. Kenwick en 1846, qui diffère quelque peu de brevet Clark.

Ure a déclaré: «Je considère la fabrication [celle de casseroles en fonte émaillée] comme étant l'une des plus grandes améliorations récemment introduites dans l'économie domestique; cette vaisselle étant remarquablement propre, salubre et adaptée aux opérations les plus délicates culinaires d'ébullition, pour mijoter , faire des gelées, de la confitures, etc. Ils sont également équipés admirable pour la préparation de decotions pharmaceutiques ainsi que des extraits ordinaires ». Ure explique également que l'émail est exempt de plomb. Parmi les exemples précédents de fonte émaillée, qui avaient été fabriqués en Allemagne, avait conduit dans le glaçage.

dans le Godey de décembre 1853. «Émail et émaillage."
"L'émaillage de la fonte dela vaisselle et autres articles creux pour des casseroles, etc., est un art qui a été introduit en l'an 1799, et de nouveau en 1839. Dans ce dernier cas, des sommes importantes ont été dépensées dans le perfectionnement des processus , en prenant des brevets, et la contestation du droit de brevet. Dans la première année, le Dr Hickling a obtenu un brevet pour un procédé pour le revêtement de la vaisselle en fer, etc, par fusion d'un mélange vitrifiable, il y en avait quatre sortes:.. ... -
En mai 1839, MM Clarke ont obtenu un brevet pour les casseroles de fer avec un revêtement de manière à empêcher l'émail de se fissurer ou de séparation des effets du feu. La vaisselle est d'abord nettoyée avec de l'acide sulfurique dilué, puis cuites à l'eau pure. La composition est ensuite appliquée. Il est composé de 100 lbs. de silex calcinés et 50 lbs. de borax calciné finement réduit en poudre: le mélange est fondu puis refroidit progressivement. Quarante livres de ce mélange sont ensuite broyées avec de l'eau et 5 lbs d'argile de potier en une masse pâteuse, il se forme alors une couche sur la surface intérieure de la vaisselle de près d'un sixième de pouce d'épaisseur. Ce revêtement est mis en plaçant le récipient dans un endroit chaud. Le deuxième revêtement ou vitrage est ensuite appliqué. Il est composé de 125 lbs. d'un verre blanc sans plomb, 25 lbs. de borax, 20lbs. de soude en cristaux, tous ensemble pulvérisé et vitrifié par fusion, puis broyé, refroidi à l'eau et séché. À 45 lbs. de ce mélange 1 lbs de soude doit être ajoutée, le tout dans de l'eau chaude mélangée, et, après séchage, pilée. Une partie de cette poudre est tamisée finement et étalé uniformément sur la surface interne du récipient tandis que le premier revêtement est encore humide. La vaisselle est séchée dans une étuve à la température de 212 °; ensuite chauffée progressivement dans un four à moufle ou jusqu'à ce que les glaçures fusent . La vaisselle est ensuite retirée et l'émail en poudre saupoudré sur l'émail déjà en fusion, et la vaisselle est à nouveau chauffée. Cela rend l'émail lisse et plus sain que si il êtait effectué par une seule application. "

Les deux premiers brevets américains ont été accordés à l'émaillage. Le premier brevet américain que j'ai trouvé a été accordée à Charles Sumer's 'Improvement in Enamels for Iron », New York, Juillet 25, 1848 et à George W. Holley pour l'amélioration de l'émaillage de la fonte,éle 10 Mars 1857 . Lors du recensement de 1860, il y avait un établissement d'émaillage listé.

D'autres brevets pour l'émaillage en fer ou en acier étaient les suivants:
Émaillage verre creux, des compositions pour (1850) # 7145
Émaillage de fer et d'acier (1869) # 98336
Émaillage de fer et d'acier (1869) # 87475

Maintenant, pour les plaques émaillées, tasses, etc
De _Graniteware, livre II_ par Vernagene Vogelzang et Evelyn Welch (1986)
"Dans notre recherche, nous avons étudié des brevets pour trois grandes manufactures:
- Frères Neidrighaus [St. Louis Co Emboutissage de St. Louis, MO],
- Wöhlrajh [Sheboygan]
- Lalance et Grosjean [New York]
Ces brevets décrit comment granit céramique a été fait, et comment il a été émaillé et orné .....
«Nous savons que la Société Saint-Louis Estampage fait de la céramique granitée en 1874,
parce que nous avons un livre de cuisine du 9 Juin, 1874. Toutefois, le premier brevet trouvé pour Frederick G. et William Neidgrnghaus est daté du 30 mai 1876. "
..... [Info brevet sur du granit céramique] «Maintenant, en raison de la présence de l'acide de l'émail, une oxydation de la base métallique s'effectue librement pendant le processus de séchage, et apparaissant dans et à travers l'émail comme des taches rougeâtres. Cela provoque l' émail, quand il est finalement formé, de la manière habituelle, par cuisson de la céramique dans le four, à prendre l'aspect marbré souhaité. Par le fait de cette oxydation, également, l'émail est amené à pénétrer dans les pores de la fonte, et à devenir plus intimement incorporé avec le métal, ce qui rend l'émail plus durable. "

Le Saint-Louis Stamping Co. a été inscrit dans un catalogue de l'exposition international 1876 . J'ai trouvé un Rapport de la Commission du Centenaire des États-Unis de 1877 qui avait loué le Saint-Louis Stamping Co. pour ses «1. Une exposition de fine cuisine et marchandises culinaires. 2. Excellente vaisselle émaillée de tôle, non-affectée par les acides ou la chaleur extrême.
3. Le goût général et l'habileté de main-d'œuvre. "Je ne pouvais pas trouver l'entreprise ou de ses produits mentionnés avant 1876.

S'il y avait des plaques émaillées en acier recouvertes ou tasses trouvés sur les sites civil war, il ont été importé d'Angleterre ou d'Europe. Je n'ai pas fait de recherche pour savoir exactement ce qui était disponible, sur le chemin de la céramique émaillée là. J'hésiterais à utiliser n'importe quel type d'acier émaillé moderne lors d'un événement à moins qu'il ne puisse être documentés pour votre usage particulier.
Revenir en haut Aller en bas
http://users.skynet.be/minartwest/
minartwest
Marshal
Marshal
avatar

Messages : 1562
Date d'inscription : 04/03/2012
Age : 61
Localisation : HERSTAL(Belgique)

MessageSujet: Re: Vaisselle émaillée.   Jeu 30 Aoû - 16:26

LLOYD, je sais que mon texte est semblable au tien, mais je l'ai posté juste après toi, le temps de faire la traduction, mais en résumé, vaut mieux utiliser le fer blanc ou la fonte , ou encore la faïence ou la porcelaine
Revenir en haut Aller en bas
http://users.skynet.be/minartwest/
LLOYD
Acme
Acme
avatar

Messages : 2042
Date d'inscription : 26/12/2011
Age : 54
Localisation : Robin Springs

MessageSujet: Re: Vaisselle émaillée.   Jeu 30 Aoû - 16:29

Mac Lean a écrit:
Si j'ai bien comprisles bassinnes et les "brocs' à eau ça passe,mais pas la vaisselle (assiettes ,quarts). idem c'est une question de technique d'émaillage et aussi d'emboutissage !!!
Aux rendez vous français on voit quand même pas mal de cette vaisselle émaillée,donc c'est "toléré"...beaucoup de chose sont tolérées dans un RV, là encore c'est une question de choix de chacun, et ce n'est pas parce que c'est vu dans un RV que c'est historiquement correct!
Mac.

J'hésiterais à utiliser n'importe quel type d'acier émaillé moderne lors d'un événement à moins qu'il ne puisse être documentés pour votre usage particulier.

Il me semble que cette conclusion est bonne!

Mac lean, tu devrai aussi poser la question sur ton forum de reconstitution historique:
http://passion-de-louest.forumgratuit.org/portal

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
LLOYD

The craftsman is known by his work....
http://www.p-l-m-brand-saddlery.com/



Dernière édition par LLOYD le Jeu 30 Aoû - 16:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.p-l-m-brand-saddlery.com/
LLOYD
Acme
Acme
avatar

Messages : 2042
Date d'inscription : 26/12/2011
Age : 54
Localisation : Robin Springs

MessageSujet: Re: Vaisselle émaillée.   Jeu 30 Aoû - 16:35

minartwest a écrit:
LLOYD, je sais que mon texte est semblable au tien, mais je l'ai posté juste après toi, le temps de faire la traduction, mais en résumé, vaut mieux utiliser le fer blanc ou la fonte , ou encore la faïence ou la porcelaine

C'est la même source, et comme j'ai la flemme de sortir les bouquins.................

Peut-être que Paddy ou le Major pourrais nous en dire un peu plus?


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
LLOYD

The craftsman is known by his work....
http://www.p-l-m-brand-saddlery.com/

Revenir en haut Aller en bas
http://www.p-l-m-brand-saddlery.com/
LLOYD
Acme
Acme
avatar

Messages : 2042
Date d'inscription : 26/12/2011
Age : 54
Localisation : Robin Springs

MessageSujet: Re: Vaisselle émaillée.   Jeu 30 Aoû - 16:48

Definition
L’union intime, à haute température, de deux matières aussi
nobles et aussi différentes, que sont l’acier et l’émail, a donné
naissance à un matériau aux propriétés remarquables et dont
les applications sont multiples : l’acier émaillé.
Les origines de l’utilisation de l’émail se perdent dans la nuit
des temps et ses qualités ont toujours été très appréciées. Les
poteries et bijoux émaillés retrouvés sur les sites des anciennes
civilisations égyptiennes et perses attestent, par la conservation
de leur état d’origine, de la pérennité étonnante de ce
matériau.
Aujourd’hui, l’opération d’émaillage sur acier est devenue
un procédé de haute technologie nécessitant l’utilisation de
produits de base très sophistiqués associé à des moyens de
mise en oeuvre élaborés. L’acier émaillé est donc un matériau
répondant
aux critères de la modernité : longévité, esthétique,
hygiène et respect de l’environnement.
L’opération d’émaillage consiste à déposer sur une surface
d’acier de qualité adéquate et préalablement préparée une
ou plusieurs couches d’émail, puis à opérer une cuisson à une
température comprise entre 780°C et 850°C. Elle nécessite
l’intervention de trois acteurs :
• le fournisseur d’acier ;
• le fournisseur d’émail ;
• l’émailleur qui peut, soit être intégré chez un fabricant
plus important, soit intervenir en tant que sous-traitant.
Une breve histoire de l’email
Les plus anciennes pièces de bijouterie et d’orfèvrerie émaillées
en «cloisonné» sur métaux (or, argent, cuivre, bronze) proviennent
de Chypre et datent de l’époque mycénienne, très vraisemblablement
vers le 13ème siècle avant J.-C. Cette technique
s’est répandue par la suite en Egypte puis en Grèce vers le 6ème
siècle avant J.-C.
Les Celtes ont développé la méthode de l’émail «champlevé»
au 3ème siècle avant J.-C. Puis, du 6ème au 11ème siècle, ce fût
l’âge d’or de l’émaillage durant la période byzantine. Le style
byzantin imprègne ensuite toute la production occidentale au
cours du 12ème siècle, lorsque l’émail commence à se développer
à Limoges.
Les premiers ustensiles en fonte émaillée datent du 18ème siècle
et apparaissent en Allemagne. La révolution industrielle du
19ème siècle autorisant la fabrication de fonte
(progrès des
haut-fourneaux), puis d’acier (développement
des convertisseurs)
en grande quantité a permis
le développement de
l’émaillage sur ces supports.
Enfin, les procédés d’émaillage actuels se sont développés au
cours du 20ème siècle suivant les progrès liés à l’élaboration de
l’acier d’une part et l’évolution des contraintes environnementales
d’autre part.
Les caracteristiques de l’acier emaille
L’acier émaillé présente de multiples propriétés qui en font un
matériau de choix pour de nombreuses applications. Ses caractéristiques
résultent de la combinaison favorable des propriétés
des deux matériaux qui le constituent, l’acier et l’émail. L’acier
apporte
sa résistance mécanique et ses qualités de mise en
forme, alors que l’émail apporte l’inaltérabilité et donne tout
son éclat à la surface de la pièce.
Parmi ses multiples propriétés, on peut citer :
• la résistance à la corrosion ;
• la résistance chimique ;
• la résistance mécanique des surfaces émaillées ;
• la résistance à la chaleur et au froid ;
• la résistance aux chocs thermiques ;
• la résistance au feu ;
• ses propriétés d’hygiène et de nettoyabilité ;
• la multiplicité et la stabilité des couleurs.


2.1 La composition de l’email
L’émail est un verre obtenu par fusion à haute température entre
1000 et 1300°C. Le principal constituant en est la silice,
SiO2, qui est le constituant le plus important de l’écorce terrestre.
La silice libre existe surtout à l’état cristallisé, le quartz,
où sa pureté dépasse les 99%. On peut la trouver également
sous forme combinée dans les feldspaths, les argiles et les
micas. De façon à conférer à la pièce émaillée ses propriétés
d’inaltérabilité, le verre de silice n’est pas exploitable tel quel. Sa
température de fusion est trop élevée, son coefficient de dilatation
trop faible par rapport à celui de l’acier et son adhérence
sur l’acier nulle. Il est donc nécessaire de lui rajouter différents
constituants de façon à obtenir, après différentes opérations,
l’émail proprement dit. On peut classer ces constituants en
quatre grandes familles, selon les propriétés qu’ils apportent
à l’émail :
Les réfractaires, qui apportent la structure amorphe de l’émail,
et donc ses qualités de résistance mécanique. On y trouve par
exemple l’alumine, Al2O3, dont le rôle est d’abaisser le coefficient
de dilatation, d’augmenter la tenue à la température,
aux agents chimiques et à l’abrasion, et de faciliter l’action des
agents opacifiants entrant également dans la composition de
l’émail.
Les fondants, qui abaissent les températures de fusion et de
cuisson, et qui augmentent le coefficient de dilatation. Ils sont
composés principalement de borax (tétraborate de sodium
sous forme anhydre Na2B4O7 ou hydratée Na2B4O7, 10 H2O),
d’oxydes alcalins tels qu’oxydes de sodium Na2O, potassium
K2O, lithium Li2O, calcium CaO, magnésium MgO et strontium
SrO. On obtient avec ces constituants des borosilicates
de sodium, de potassium, de lithium, de calcium, de magnésium
ou de strontium, dont le point de fusion est plus faible que celui
de la silice (aux environs de 1400°C au lieu de 1720°C). Le
point de fusion peut également être abaissé par addition de
fluor F2, de trioxyde de bore B2O3 et de nitrate. Les fondants,
via les oxydes alcalins, augmentent le coefficient de dilatation
en remplissant les «vides» de la structure de silice.
Les agents d’adhérence, qui sont des oxydes métalliques qui
vont intervenir dans les réactions chimiques d’oxydoréduction
permettant l’adhérence de l’émail sur l’acier. Ces réactions vont
faire intervenir également le fer et le carbone contenu dans
l’acier ainsi que l’oxygène de l’air. Ils sont contenus dans l’émail
de masse. Ce sont principalement des oxydes de nickel NiO,
molybdène MoO, cobalt CoO, cuivre CuO, manganèse MnO2
et chrome Cr2O3.
Les opacifiants et les colorants, qui apportent les qualités visuelles
et tactiles aux pièces émaillées. Les opacifiants servent
à renforcer l’opacité de l’émail et sont contenus dans l’émail de
couverte. Les plus courants sont le dioxyde de titane, TiO2,
l’oxyde d’antimoine, Sb2O5, l’oxyde de zirconium ZrO2 et
l’oxyde d’étain SnO. Les colorants sont obtenus par combinaison
d’oxydes minéraux. La couleur d’un émail dépend de
la nature du colorant, de sa concentration dans l’émail, de la
composition chimique de l’émail et des conditions de cuisson
dans le four d’émaillage. Le plus souvent, la substance colorante,
à l’état de fines particules, est mélangée mécaniquement
à l’émail lors du broyage, avant application sur le support.
2.2 La fabrication de l’email
2.2.1 Les etapes de fabrication de l’email
Dans un premier temps, les constituants de l’émail (jusqu’à 15)
sont contrôlés, pesés, puis mélangés. Ensuite intervient l’étape
de fusion.
L’objectif de la fusion est d’uniformiser la structure amorphe
finale de l’émail, et d’abaisser la température de cuisson. Pour
cela, il est nécessaire de fondre le «verre» à des températures
comprises entre 1100 et 1300°C, en fonction de la composition
de l’émail. Le procédé le plus courant consiste à utiliser
un four tunnel, qui peut être à gaz ou électrique, dans lequel
le mélange est introduit à une extrémité et ressort à l’autre.
La circulation à l’intérieur du four se fait par gravitation. Le
mélange y reste environ une heure. A la sortie, il est refroidi
rapidement, en passant tout d’abord dans un laminoir refroidi à
l’eau qui forme une feuille de verre, puis dans un refroidisseur. Il
finit son refroidissement lors de son concassage. Cette opération
de trempe fige la structure du verre telle qu’elle est à haute
température et permet d’éviter toute séparation de phase.
Un autre procédé de fusion consiste à utiliser un four rotatif
dans lequel sont versés, puis mélangés et chauffés les constituants,
et ensuite à couler l’émail liquide dans une fosse contenant
de l’eau, de façon à le refroidir très brutalement.
Il
finit son refroidissement lors de son concassage. Cette opération
de trempe fige la structure du verre telle qu’elle est à haute
température et permet d’éviter toute séparation de phase.
Un autre procédé de fusion consiste à utiliser un four rotatif
dans lequel sont versés, puis mélangés et chauffés les constituants,
et ensuite à couler l’émail liquide dans une fosse contenant
de l’eau, de façon à le refroidir très brutalement. Après
refroidissement et concassage, on obtient la fritte d’émail.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
LLOYD

The craftsman is known by his work....
http://www.p-l-m-brand-saddlery.com/

Revenir en haut Aller en bas
http://www.p-l-m-brand-saddlery.com/
minartwest
Marshal
Marshal
avatar

Messages : 1562
Date d'inscription : 04/03/2012
Age : 61
Localisation : HERSTAL(Belgique)

MessageSujet: Re: Vaisselle émaillée.   Jeu 30 Aoû - 17:17

"Après refroidissement et concassage, on obtient la fritte d'émail"
JE VAIS T'APPRENDRE A FAIRE LES FRITTES, MOI !!!
Revenir en haut Aller en bas
http://users.skynet.be/minartwest/
paddy

avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 26/01/2012
Age : 58
Localisation : 78

MessageSujet: Re: Vaisselle émaillée.   Jeu 30 Aoû - 17:28

non rien de plus au sujet de l'émail que ce que vous avez déja dit (les sources que l'on a sont les mêmes , Mrs virginia Mescher je crois )

nous pour la période CW on a définitivement banni les objets émaillés..
Revenir en haut Aller en bas
LLOYD
Acme
Acme
avatar

Messages : 2042
Date d'inscription : 26/12/2011
Age : 54
Localisation : Robin Springs

MessageSujet: Re: Vaisselle émaillée.   Jeu 30 Aoû - 17:43

paddy a écrit:
non rien de plus au sujet de l'émail que ce que vous avez déja dit (les sources que l'on a sont les mêmes , Mrs virginia Mescher je crois )

nous pour la période CW on a définitivement banni les objets émaillés..

Attention aussi au matériel vendu par certain suttler: inox soudé à basse température (collé )!

Tiens je vais créé un post sur les ustensiles en fer Blanc!

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
LLOYD

The craftsman is known by his work....
http://www.p-l-m-brand-saddlery.com/

Revenir en haut Aller en bas
http://www.p-l-m-brand-saddlery.com/
Mac Lean

avatar

Messages : 182
Date d'inscription : 14/12/2011
Age : 70
Localisation : Haguenau; Alsace;67

MessageSujet: Re: Vaisselle émaillée.   Jeu 30 Aoû - 17:47

OK,suis interressé par le post,"ustensile en fer blanc",Mac

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
www.macleanstory.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://www.macleanstory.fr
LLOYD
Acme
Acme
avatar

Messages : 2042
Date d'inscription : 26/12/2011
Age : 54
Localisation : Robin Springs

MessageSujet: Re: Vaisselle émaillée.   Jeu 6 Sep - 10:38

très bel exemple de Graniteware!

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
LLOYD

The craftsman is known by his work....
http://www.p-l-m-brand-saddlery.com/

Revenir en haut Aller en bas
http://www.p-l-m-brand-saddlery.com/
Mac Lean

avatar

Messages : 182
Date d'inscription : 14/12/2011
Age : 70
Localisation : Haguenau; Alsace;67

MessageSujet: Re: Vaisselle émaillée.   Jeu 6 Sep - 10:45

tres chouette,on dirait du "damassé"..

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
www.macleanstory.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://www.macleanstory.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vaisselle émaillée.   Lun 5 Aoû - 11:22

Au fur et à mesure des nouvelles découvertes, l'histoire est en perpétuelle ajustement donc pourquoi pas de la vaisselle émaillée dans les années 1860 ?

Si non, en résumé, corrigez si je me trompe :
- Même si les premiers brevets pour la vaisselle émaillée remontent aux années 1850, cela ne concernait que de gros récipients avec un émaillage simplement à l’intérieur.
- D'autres brevets datant du milieu des années 1870 nous poussent à penser qu'on pouvait trouver ce type de vaisselle à compter de ce moment là.
- Donc pour le reconstitution période civil war, pas de quarts ou assiettes émaillée mais pour la reconstitution période 70-90 c'est bon.

???????
Revenir en haut Aller en bas
LLOYD
Acme
Acme
avatar

Messages : 2042
Date d'inscription : 26/12/2011
Age : 54
Localisation : Robin Springs

MessageSujet: Re: Vaisselle émaillée.   Lun 5 Aoû - 12:58

Écoute Bernard, j'crois que.... tu viens d'inventer l'eau tiède et en déposer le brevet!
Maintenant tu veux vendre ton eau tiède en quantité, la transporter, l'expédier, là il te faudra inventer la bombonne isotherme (la produire industriellement ) pour que ton eau tiède se conserve à température indiquée sur le brevet, et là techniquement parlant ça peu te prendre des années..................

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
LLOYD

The craftsman is known by his work....
http://www.p-l-m-brand-saddlery.com/

Revenir en haut Aller en bas
http://www.p-l-m-brand-saddlery.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vaisselle émaillée.   Lun 5 Aoû - 13:14

Tiède c'est à moitié froid, à moitié chaud, j'ai donc tout juste la moyenne. Sad 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vaisselle émaillée.   Jeu 16 Jan - 13:53

LLOYD a écrit:
très bel exemple de Graniteware!

Je viens de me trouver quelque chose de semblable sur ebay.us ....Je l'attends ces jours ci....

 Sad 

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vaisselle émaillée.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vaisselle émaillée.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Spirit of the West :: Frontier Food. La cuisine sur la piste.-
Sauter vers: