Le forum des Old-timer et passionnés du Wild West.
 
PortailPortail  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Partagez | 
 

 Essort de la mode au XIXèm siècle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Laurena Bufford



Messages: 131
Date d'inscription: 19/12/2011
Localisation: Nord

MessageSujet: Essort de la mode au XIXèm siècle   Dim 15 Jan - 15:38

Les facteurs de l’essor de la mode au XIXèm


La mode féminine dans la seconde moitié du XIX èm est caractérisée par de grands changements. Chaque décennie (de 1860 à 1890) à sa silhouette qui lui est propre, une robe de 1860 n’a rien à voir avec une robe de 1875 par exemple, le corsage, la jupe, les chaussures, les chapeaux, tout change !

Avant de se pencher véritablement sur le costume en lui-même, j’ai pensé qu’il serait peut être utile de vous présenter les facteurs essentiels qui ont permis le développement mondial de la mode au XIXèm.

Pour vous donner une idée, voici toutes les silhouettes féminines au XIXèm siècle



Le rôle de la France

Sous le règne de Napoléon III et de l’impératrice Eugénie, la France va véritablement donner l’impulsion mondiale de la mode. Et c’est précisément l’impératrice qui va jouer un rôle prépondérant en devenant l’impératrice de la mode !




Pour plus de détail je vous invite à regarder ce reportage sur l’impératrice Eugénie et le second empire

http://www.cremeriedeparis.com/eugenie.html

Nouveauté Parisiennes ou l’Invention des grands magasins

Grâce à l’émergence des grands magasins parisiens comme Le bon Marché, le printemps, la Samaritaine, etc… l’industrie du textile connaît une forte croissance.
Les magazines de mode faisant la publicité et la promotion de ces grands magasins cela va renforcer d’avantage le succès important de ce nouveau mode de vente.

Tout au même endroit et à un prix bon marché, c’est une véritable révolution !!

Magasin le bon marché (fondé en 1838 c’est le premier grand magasin de France !!)

http://tnhistoirexix.tableau-noir.net/pages/grands-magasins-xix-siecle.html

Invention de la haute couture

Le second empire verra naître également la haute couture.
L’impératrice Eugénie choisira Charles Frederik Worth comme couturier officiel, et lui donnera ainsi la possibilité de créer les tous premiers défilés sur modèles, Worth ne cessera par la suite d’agrandir sa notoriété et ce jusque dans les années 1900 !!
D’autres maisons de couture se créeront également dans la même période on les retrouve souvent dans les magazines de mode : exemple dans la mode Illustrée : Modèles de la Maison de Mme Coussinet..

Le second empire est une période faste

Le second empire est donc une période de grands changements sur le plan économique, social et culturel. Le couple impériale y est pour beaucoup et il apportera à la France
Une période de croissance économique qui permettra le développement de la mode Française à travers le monde.

Quelques exemples :
Napoléon III favorisera sous son règne le développement des voies de communications, le transport de voyageurs, le transport de marchandise.
Le système bancaire sera réformé avec la création de banque de dépôt, et d’instituts de crédits fonciers permettant de financer les sociétés agricoles ou industrielles.
Il apportera également nombre d’amélioration au niveau social comme par exemple la société du prince impérial destinée à prêter de l'argent aux ouvriers et à aider les familles temporairement dans le besoin


Mais qu’en est-il ailleurs dans le monde ?

Angleterre ou L'«atelier du monde»

La reine Victoria est un personnage important de la période. Le règne de Victoria fut marqué par une impressionnante expansion de l’Empire britannique, qui en devient la première puissance mondiale grâce à la révolution industrielle. Ce règne fut ainsi appelé « ère victorienne», ou époque de splendeur.
Entre 1800 et 1870, la production de textile est multipliée par 14, celle de charbon par 10. Le Royaume-Uni est alors l'«atelier du monde», avec le tiers de la production manufacturière mondiale et la moitié de la production de charbon et de fonte. De 1831 à 1901, la population britannique passe de 16 à 37 millions. La doctrine du «laisser faire» et du libre-échange (avec les traités de 1846 et 1860) domine la politique économique de la période, qui constitue l'âge d'or de la bourgeoisie industrielle et commerçante.
La puissance britannique, appuyée sur l'industrie, atteint son apogée en 1850-1870, avec l'essor du chemin de fer.


Et les Etats-Unis ?

Les facteurs du développement économique

Les capitaux nécessaires au décollage industriel des États-Unis proviennent essentiellement du dynamisme commercial du pays.

Les ressources naturelles en charbon (Pennsylvanie), en fer et en cuivre (autour du Lac Supérieur), en bois, le potentiel hydraulique, permettent également le développement industriel du Nord-Est

Avec la révolution industrielle c'est l'industrie textile qui entraîne une bonne partie des autres secteurs de production.

La croissance démographique est un moteur de la croissance économique : la population américaine est multipliée par quatre entre le début du XIX siècle et 1860. L'industrie américaine ne manque pas de main d'œuvre : entre 1840 et 1860, le pays attire des centaines de milliers d'immigrants. Les Irlandais fuient la grande famine et de nombreux Allemands s'engagent dans l'armée de l'Union, pendant la guerre de Sécession

La révolution des transports et des communications

La construction des premières voies ferrées stimule la demande en acier et prépare la conquête de l'Ouest.le pays compte 25 000 kilomètres de ligne

Le canal Érié permet de relier en établissant une voie fluviale entre l'océan Atlantique et les Grands Lacs

La révolution des transports a préparé la conquête de l'ouest. Les colons américains empruntent les pistes de l'Oregon (Oregon Trail) ou de Californie dans des charriots bâchés,

Et la mode ??

Les Etats Unis n’ont pas vraiment de mode au sens où ils suivent simplement l’impulsion donnée par Paris sans inventer réellement de nouveau style. Dans les années 1880 il existe des couturiers(e) célèbres (e), mais ils ne donnent pas le ton comme le fait par exemple Worth en France.

Mais qu’à cela ne tienne cela n’empêche pas les états unis d’avoir des magazines de mode très prolixes !!!
De plus le « copy right » n’existant pas encore vraiment (convention de Berne en 1886) rien ne les empêche de copier allégrement les modèles parisiens !

Exemple de gravure copiée dans un magazine Français

La mode illustrée 1864


Godeys ladies Book 1865(robe rose et blanche à droite)


On remarquera également le décalage entre la première parution en France et celle aux états unis. Il fallait entre 1 et 2 ans selon les Etats pour que la mode Française arrive aux USA.


Le XIXèm est Un siècle de changement ou l’avènement du progrès

Inventions marquantes en rapport avec la mode

le métier mécanique à tisser est inventé par l’ingénieur Jacquard (1752-1834).



En 1851 l’américain Isaac Singer laissa son nom à une fabrication industrielle d’une machine à coudre, toujours en vogue aujourd’hui


C'est en 1809, que John Heathcoat, inventa le premier métier à tulle composé d'un système à bobines et chariot.


En 1830, un certain Leavers eut l'idée d'allier la technique Jacquard au procédé mécanique de John Heathcoat, et c'est ainsi que d'un métier à tulle on a pu évoluer vers un véritable métier à dentelle, permettant de réaliser avec une liberté totale tous les motifs imaginables



Le développement des teintures synthétiques date du XIXe siècle. En 1856, le chimiste britannique William Henry Perkin découvrit le coaltar, dont fut extrait le premier colorant synthétique, composé organique, qu'il baptisa "!mauve!". Depuis, on a développé un grand nombre de teintures synthétiques et artificielles, et l'emploi de teintures naturelles dans l'industrie textile a pratiquement cessé.

http://www.rsc.org/Chemsoc/Activities/Perkin/2006/minisite_perkin_mauveine_non_flash.html

William Henry Perkin


La vente par catalogue/une progression fulgurante

À la révolution, le privilège de la distribution, détenu par la corporation des merciers, est aboli. Les "magasins de nouveautés" fleurissent à Paris comme en province. Ils s'appellent La Fille d'Honneur, Les Deux Magots ou encore La Barbe d'Or. Ces ancêtres des grands magasins vendent de tout, partout ou presque. En 1870, le catalogue du Printemps est édité en 12 langues, dont l'arabe, et comporte 144 pages.

Exemple catalogue Américain (Philadelphie) de vente par correspondance Textile/Décoration et autres. Strawbridge (1885/1886)



Le Boom des magazines de mode


Français

Le petit courrier des dames
Le moniteur de la mode
Le journal des dames et des demoiselles
La mode illustrée
Le petit messager
Modes Parisiennes

http://www.modesetparures.fr/crbst_164.html

Anglais
The Englishwoman Domestic Magazine

Américain
Godey’s ladies book
Harper’s weekly magazine
Peterson’s magasine
Arthur Home Magazine

http://www.uvm.edu/~hag/godey/contents.html
http://godeysladysbook.com/index.htm

http://books.google.fr/books?id=1TZcSDOhzsMC&pg=PA207&dq=domestic+magazine&hl=fr&redir_esc=y#v=onepage&q=domestic%20magazine&f=false

Invention de la haute couture

Le succès de Worth s'inscrit dans la trajectoire du Second Empire. Avec Napoléon III, Paris redevient une capitale impériale, dont l'empereur veut faire une vitrine pour l'Europe. La demande en articles de luxe, y compris les vêtements et robes la mode, atteint des niveaux inconnus depuis la Révolution. Worth est célèbre dans l’évolution du vêtement pour avoir remplacé la crinoline par la tournure
Worth innove dans le processus de commercialisation et de communication : avant lui, le couturier communique à travers des magazines de mode ou en envoyant par courrier des poupées habillées. Worth invente le mannequin vivant qu'il appelle le sosie. Il organise des défilés de mode et met en scène ses créations.

http://www.gestiondesarts.com/index.php?id=551

http://www.metmuseum.org/toah/hd/wrth/hd_wrth.htm

Conclusion

La première moitié du XIXém siècle est fortement marquée par de grands changements. C’est une époque en pleine mutation :
L’économie et la révolution industrielle ont des conséquences sur le plan social.

Trois femmes joueront un rôle prépondérant sur le monde et sur la mode. La reine victoria par sa domination sa sur le monde, L’impératrice Sissi pour son charme et l’impératrice Eugénie pour sa domination sur la mode.

Source historique

-Sous l’empire des crinolines musée Galliéra
-La mode illustrée
-Harper’s magazine
-Généralités Historiques Wikipédia
-Liens internet proposés dans le document



Revenir en haut Aller en bas
J.B.Books
Law in Abilene
Law in Abilene


Messages: 2009
Date d'inscription: 20/11/2011
Age: 38
Localisation: Sous mon chapeau.

MessageSujet: Re: Essort de la mode au XIXèm siècle   Lun 16 Jan - 14:54

Superbe page d'histoire Laurena qui, je le pense doit faire partie de notre culture générale à tous dans la reconstitution... (ça vous aidera messieurs à discuter d'autres choses que de vos armes avec les dames... ).
Alors une question sur la base de l'invention de l’américain Isaac Singer. Dans la deuxième partie du 19e qu'elle est la proportion des vêtements cousus main et de ceux cousus machine ?




~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
"Always get the water for the coffee upstream from the herd"
Revenir en haut Aller en bas
Laurena Bufford



Messages: 131
Date d'inscription: 19/12/2011
Localisation: Nord

MessageSujet: Re: Essort de la mode au XIXèm siècle   Lun 16 Jan - 15:36

hummm, question pertinente et difficile !!

Disons que nous avons de la chance et que le taux d'équipement de machine à coudre est meilleur aux USA qu'en France et que dan sle sannées 1880 c'est plus couran tque dans les années 1860, et qu'il faut être plutôt "middle class" pour en avoir une car ça coute quand même cher une Singer!!

Pour être précise je dirais que tous les vêtements peuvent être cousu machine SAUF que les finitions doivent être faites à la main.

Par exemple les boutonières, les ourlets, etc..

De plus les machines de l'époque ne font pas de point zig zag il n'est donc pas question d'utiliser ce point ni la surjeuteuse pour faire un repro de vêtement XIXèm (même si on en voit souvent aussi bien chez les Sutler que le sreenactors pour des questions pratique..) Les finitions intérieures des corsages doivent être faites à la main également...
Revenir en haut Aller en bas
LLOYD
Acme
Acme


Messages: 2273
Date d'inscription: 26/12/2011
Age: 50
Localisation: Robin Springs

MessageSujet: Re: Essort de la mode au XIXèm siècle   Lun 16 Jan - 15:41

J.B.Books a écrit:
ça vous aidera messieurs à discuter d'autres choses que de vos armes avec les dames...

Mais qu'est ce qu'il ne dirai pas pour boire le thé avec ces dames!
Pour ceux qui passe par le département du Rhône, prenez le temps de visiter se fabuleux musée:

Musée barthélemy thimonnier de la machine à coudre et du cycle
Place de l'Hôtel de Ville69550 Amplepuis
69550 Amplepuis
Tel.: 04 74 89 08 90


http://fr.wikipedia.org/wiki/Barth%C3%A9lemy_Thimonnier
Barthélemy Thimonnier, né à L'Arbresle (Rhône) le 19 août 1793 et mort à Amplepuis (Rhône) le 5 juillet 1857, est un inventeur français, inventeur de la machine à coudre.............;

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
LLOYD

The craftsman is known by his work....
http://www.p-l-m-brand-saddlery.com/

Revenir en haut Aller en bas
http://www.p-l-m-brand-saddlery.com/
LLOYD
Acme
Acme


Messages: 2273
Date d'inscription: 26/12/2011
Age: 50
Localisation: Robin Springs

MessageSujet: Re: Essort de la mode au XIXèm siècle   Lun 16 Jan - 15:47

De mémoire et ça c'est pas mon fort, les premières machines à coudre faisaient un point chainette et par la suite le point bouclé (comme les machines de maintenant ) Ne me demandez pas les dates??

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
LLOYD

The craftsman is known by his work....
http://www.p-l-m-brand-saddlery.com/

Revenir en haut Aller en bas
http://www.p-l-m-brand-saddlery.com/
J.B.Books
Law in Abilene
Law in Abilene


Messages: 2009
Date d'inscription: 20/11/2011
Age: 38
Localisation: Sous mon chapeau.

MessageSujet: Re: Essort de la mode au XIXèm siècle   Lun 16 Jan - 17:03

LLOYD a écrit:
J.B.Books a écrit:
ça vous aidera messieurs à discuter d'autres choses que de vos armes avec les dames...

Mais qu'est ce qu'il ne dirai pas pour boire le thé avec ces dames!

Wink Evil or Very Mad

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
"Always get the water for the coffee upstream from the herd"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Essort de la mode au XIXèm siècle   Lun 16 Jan - 18:48

J.B.Books a écrit:
LLOYD a écrit:
J.B.Books a écrit:
ça vous aidera messieurs à discuter d'autres choses que de vos armes avec les dames...

Mais qu'est ce qu'il ne dirai pas pour boire le thé avec ces dames!

Wink Evil or Very Mad

Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
LLOYD
Acme
Acme


Messages: 2273
Date d'inscription: 26/12/2011
Age: 50
Localisation: Robin Springs

MessageSujet: Re: Essort de la mode au XIXèm siècle   Lun 16 Jan - 20:01

Le Faucon du Kentucky va finir par se faire voler dans les plumes!!!

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
LLOYD

The craftsman is known by his work....
http://www.p-l-m-brand-saddlery.com/

Revenir en haut Aller en bas
http://www.p-l-m-brand-saddlery.com/
Laurena Bufford



Messages: 131
Date d'inscription: 19/12/2011
Localisation: Nord

MessageSujet: Re: Essort de la mode au XIXèm siècle   Lun 16 Jan - 21:02

voici un lien sur l'historie des machines à coudre

http://www.moah.org/exhibits/virtual/sewing.html

voici également une célèbre photo de dame avec sa machine à coudre 1853!!! (USA)


Voilà également quelques exemples de corsage finition à la main

boutonnières à la main 1860



Boutonnière à la main 1880

détail de finition d'un corsage 1880



détail de corsage finitions à la main




Dernière édition par Laurena Bufford le Lun 16 Jan - 21:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Essort de la mode au XIXèm siècle   Lun 16 Jan - 21:19


Bonsoir Laurena

une question de ma moiié ;les chapeaux à ruban de ces dames n'ont de tailles ou ont-elles une taielles adaptées pour chaque tête
car sur le site recolection il n'y a pas d'indication de taille ???

merci d'avance

Kentucky Hawk Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Laurena Bufford



Messages: 131
Date d'inscription: 19/12/2011
Localisation: Nord

MessageSujet: Re: Essort de la mode au XIXèm siècle   Lun 16 Jan - 21:28

hou là... Il faudrait une section divers pour poser ce genre de question... Sad

En fait j'avoue que je ne sais pas trop car je ne commande pas chez Recollection, et j'avoue que je suis plutôt ANTI recollection, il font des costumes TROP peu historiques et les vendent TRES cher!! (TROP cher)

Bref, je suis allée voir sur leur site et en effet il n'y a pas de taille, ils doivent donc faire leur chapeau taille standard. Si c'est trop grand il suffit de rajouter un ruban à l'intérieur, mais j'avoue que ça n'est pas pratique. Sad

pour de BONS chapeaux 1880 (mais hélas cher..)

regardez plutôt

http://www.victorianbonnets.com/1880%27s-%20Hats%20%26%20Bonnets.htm
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Essort de la mode au XIXèm siècle   Lun 16 Jan - 21:33



Oups c'est pas recolection c'est chez riverjunction

merci pour la diligence de tes réponses

Kentucky Hawk Sad Evil or Very Mad Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Laurena Bufford



Messages: 131
Date d'inscription: 19/12/2011
Localisation: Nord

MessageSujet: Re: Essort de la mode au XIXèm siècle   Mar 17 Jan - 8:09

je viens d'aller voir cher river junction et oui en effet il n 'y a pas de taille....

Mais je ferais le même commentaire pour ce site, les chapeaux ne sont pas bon, ils sont trop 1900 et il ont des formes fantaisistes qui sont soit un mélange de 1870/1880 soit une reprise de chapeua moderne adapté soit disant à une forme de chapeau XIXèm...

On voit trés souvent un chapeau avec un voile qui pend sur l'arrière, mais en réalité quand on regarde les chapeaux d'époque on voit que cela ne correspond à rien...Sauf au chapeaux de cavalières!!

exemple:

http://www.riverjunction.com/Ladies-Petite-Victorian-Hat-of-Black-White-Gray-with-Bird-Accent--One-of-a-Kind_p_1918.html

si on veut acheter ce chapeau absolument il faut dans ce cas enlever la voilette sur l'arrière.

Je vais faire un article sur les chapeaux pour aider celles qui veulent acheter la bonne forme :)

Mais autant le dire tout de suite le bon Sutler qui fait de BONS chapeaux 1870 et 1880 c'est Victorian Bonnets....Pour le moment je n 'ai pas encore trouvé d'équivalent ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Essort de la mode au XIXèm siècle   Mar 17 Jan - 8:44



Merci pour tout ,je penses que madame va acheter des formes chez victorian bonnets

merci encore pour tes réponses



Kentucky Hawk
Revenir en haut Aller en bas
Laurena Bufford



Messages: 131
Date d'inscription: 19/12/2011
Localisation: Nord

MessageSujet: Re: Essort de la mode au XIXèm siècle   Mar 17 Jan - 11:53

j'ai bien conscienc eque les chapeaux de victorian bonnets ne sont pas donnés.

Si jamais Madame craque pour un chapeau de chez River Junction, envoyez le moi par MP je vous dirais s'il est rattrapable ou pas :)



et de rein pour les réponses c'est un plaisir
Revenir en haut Aller en bas
 

Essort de la mode au XIXèm siècle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: -