Le forum des Old-timer et passionnés du Wild West.
 
PortailPortail  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 JINE THE CAVALRY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: JINE THE CAVALRY   Lun 26 Déc - 6:59



chanson en l'honneur du commandant Nathan Bedford Forrest

« Ma vie a été un combat depuis son commencement ».


Nathan Bedford Forrest est né le 13 juillet 1821 à Chapell Hill, dans le compté de Bedford, Tennessee, dans une famille de pionniers. Ses parents se nommaient William Forrest et Myriam Beck. En effet, Forrest a connu une enfance difficile, au sein d’une famille très nombreuse, qui devait se battre au jour le jour pour survivre dans un milieu hostile. En 1834, la famille quitte le Tennessee, et s'installe dans le Mississippi, Marshall County. Il est orphelin de père deux ans plus tard, il a alors 15 ans, et étant l’aîné, il doit subvenir aux besoins de sa mère enceinte et de ses 10 frères et sœurs. Une épidémie de fièvre typhoïde frappe peu après la région, et si Forrest lui-même y survit, ses trois sœurs dont sa jumelle ainsi que deux de ses frères meurent. Forrest, qui n’a pas même pas été un an à l’école, a désormais l’obsession de gagner de l’argent et de devenir riche pour ne plus jamais avoir à subir la misère et veut offrir une meilleure vie à sa famille. Il travaille donc très dur, pour offrir une vie décente aux siens. C’est plus facile quand sa mère se remarie, mais il se sent encore responsable de ses frères. Il va donc employer un des seuls moyens existants pour un jeune homme non éduqué et sans relations pour gagner de l’argent rapidement : il va devenir marchand d’esclaves.

Il ne va poursuivre cette activité que le temps d’amasser l’argent nécessaire à l’achat d’une plantation de coton ; devenir planteur, c’est l’accès à de bons revenus et l’ascension sociale par excellence. Entre temps, il rencontre sa femme, Mary-Ann Montgomery, fille d’un pasteur au départ réticent à ce qu’elle épouse un homme peu croyant. Il obtient cependant sa main et l’épouse en 1845. En 1846, naît leur fils William, et en 1848, ils auront une fille Fanny.

Forrest s’installe avec sa famille à Memphis, Tennessee. Il gagne bien sa vie et paie à ses frères les études qu’il n’a pu avoir. Il n’est pas illettré, il est avéré qu’il a continué quelques études informelles, en autodidacte. Cependant il écrira toujours l’anglais avec une orthographe assez approximative. Cela ne l’empêche pas de s’impliquer dans la vie politique locale, il est élu au poste d’Alderman, cela correspond grosso modo à conseiller municipal, et il co-gère la ville de Memphis avec quelques pairs. Il est donc devenu un notable, et n’aime pas qu’on l’attaque sur ses origines (très) modestes et ses lacunes scolaires. Il va notamment s’impliquer dans l’assainissement de la ville, l’installation d’un système de drainage des eaux, car les épidémies de choléra et de fièvres font des ravages périodiquement. Il y parviendra, se battant d’autant plus que sa fille Fanny va succomber lors d’une épidémie de choléra. Il fut entre autres le Premier sorcier du Ku Klux Klan
La guerre de sécession

Lors du déclenchement de la guerre de Sécession, Forrest va s’engager volontairement sous les couleurs de son Etat, le Tennessee.

Il tient à s’engager comme simple soldat, refusant de demander le brevet d'officier qu'il aurait pu obtenir sans difficultés . Cependant, Forrest lève un régiment de cavalerie de ses propres deniers (il est à présent millionnaire), et sa famille le suit : ses frères et son fils sont présents à ses côtés. Mais ses amis de Memphis font jouer leur influence et lui obtiennent le grade de lieutenant-colonel et le commandement de son régiment. Il va se révéler un bon tacticien. Il va gagner ses galons suivants par ses aptitudes et surtout sa compétence et va être à la fin de la guerre Lieutenant-Général.

Son premier engagement est à Fort Donelson, en février 1862, où il est écœuré par le comportement peu pugnace de ses supérieurs (John b Floyd, Giddeon Pillow et Simon Buckner) qui, après avoir quasiment brisé l'encerclement nordiste, décident quand même de se rendre ! Forrest refuse cette reddition et quitte alors le fort, après avoir appelé tous les volontaires à le joindre, et en traversant avec ses cavaliers les lignes ennemies dans une zone inondée.

A Shiloh, il sera blessé en couvrant la retraite de l'armée du Général Beauregard alors commandant depuis le décès d'Albert Johnston. Sa vélocité, son sens tactique inné, sa ruse ainsi que ses talents charismatiques de meneurs d'hommes le conduiront à des exploits tels Brice's Crossroads (10 juin 1864), Memphis (21 août 1864, il capturera la ville quelques heures obligeant les troupes de l'union à reculer), ou encore son sauvetage héroïque de l'armée de John Bell Hood lors de la campagne de Franklin-Nashville.

Sa réputation sera ternie par les accusations portées contre lui après sa capture du Fort Pillow (12 avril 1864). En effet, l'Union lui reproche d'avoir fait massacrer la garnison composée de soldats Noirs défendant ce fort. En cette période finale de la guerre où les Américains étaient tous excédés par ce conflit, il est toutefois difficile d'établir avec certitude les circonstances exactes de cette bataille ; les témoignages divergeant en fonction du camp de leurs auteurs... Il est malgré tout certain que l'Union aura toujours cherché à briser l'aura gênant de Forrest surnommé dans le Sud the wizard of the saddle (le magicien de la selle) ou avec rancœur that devil Forrest (ce démon de Forrest) par le Général nordiste William Tecumseh Sherman.

Blessé de plusieurs coups de sabre (notamment à la tête) lors d'un combat le 1e avril 1865, il s'illustre en vain mais avec une grande bravoure le lendemain, 2 avril, lors de la bataille de Selma (en) (en Alabama), l'une des dernières grandes batailles de la guerre.
Revenir en haut Aller en bas
J.B.Books
Law in Abilene
Law in Abilene


Messages : 1957
Date d'inscription : 20/11/2011
Age : 40
Localisation : Sous mon chapeau.

MessageSujet: Re: JINE THE CAVALRY   Lun 26 Déc - 8:55

Howdy Hawk,

Très bon topic...et j'apprécie ! Evil or Very Mad



J.B
cyclops

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
"Always get the water for the coffee upstream from the herd"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: JINE THE CAVALRY   Lun 26 Déc - 9:04


Howdy JB;

merci pour le compliment Evil or Very Mad Evil or Very Mad

hawk cyclops
Revenir en haut Aller en bas
Laurena Bufford



Messages : 131
Date d'inscription : 19/12/2011
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: JINE THE CAVALRY   Mer 28 Déc - 12:30

cette chanson est très entrainante, malheureusement elle est aussi très difficile à chanter en veillée!!

Même ceux qui parlent bien Anglais ont du mal à suivre les parole!
Revenir en haut Aller en bas
Morgan



Messages : 38
Date d'inscription : 18/12/2011
Age : 55
Localisation : 94470

MessageSujet: Re: JINE THE CAVALRY   Mer 28 Déc - 12:47

Hello Kentuky


Je connaissais bien la chanson
mais pas la page d' histoire qui ca avec.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: JINE THE CAVALRY   Aujourd'hui à 20:16

Revenir en haut Aller en bas
 
JINE THE CAVALRY
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: LA RECONSTITUTION :: Old song-
Sauter vers: